Zones vitales à viser

La zone essentielle, celle qui donnera une mort rapide à l’animal chassé, est composée du coeur et des poumons. Tout tir en dehors de cette zone n’entraînera qu’une mort lente avec des risques de souffrance inutile et pire de la perte de l’animal. Le coeur restant bien évidemment le seul organe, puisque c’est la pompe de la vie, permettant de tuer un animal à coup sûr !

L’on chasse un animal mais l’on tire un coeur.

Tous les autres tirs n’assureront pas la mort de l’animal.

Une méfiance, et même une interdiction éthique, pour les tirs de cou, dont seule la rupture des vertèbres cervicales, c’est à dire une cible très, très réduite, permet une mort instantanée.

A proscrire donc.